Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Micro scoop (mais alors micro)
#1
Voue l'ignorez mais (ma vieille vieille moman me le rappelle) j'ai démarré et terminé ma carrière de chanteur en 65 ou 66 à l'époque d'Antoine
Si si

Je faisais partie d'une chorale, et pendant que le Capitaine révolutionnait la chanson française, on nous avait fait chanter salle Pleyel ceci :

Vive Henri IV !
Vive ce roi vaillant !
Ce diable à quatre
A le triple talent
De boire et de battre
Et d'être un vert galant.

Fallait être pervers pour faire chanter ce genre de chose à des gamins de 10 ans Big Grin
Répondre
#2
C'est tout comme la chanson enfantine :

 Il court il court le furet,
 le furet du bois, mesdames.
 Il court il court le furet,
 le furet du bois joli.
 Il est passé par ici,
 il repassera par là.

dont la véritable signification peut être trouvée là :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/ces-chansons-qui-font-l-actu/les-pourquoi-pourquoi-cette-chanson-il-court-il-court-le-furet_1851507.html

sinon pour en revenir à Antoine, il me semble bien qu'il allait jouer de la guitare au square du Vert Galant à la pointe de l'île de la Cité... une île déjà !
Répondre
#3
yes, entre autres sources je me souviens d'une ITW de Jacques Pessis sur place
Répondre
#4
J'ai passé temps de temps sur les quai du vert galant , sous le soleil .....
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)