Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
2016................................................2017
#1
Bonjour a toutes et tous . Je vous souhaite un bon passage de 2016 a 2017 . Plein de joie et bonheur pour cet épreuve .
Prudence car je voudrais vous retrouvé demain pour les veux . Bon réveillon .
Claude .
A L'AN QUÉ VEN
Heart
Répondre
#2
Merveilleuse année 2017 à tous!

Marrant comme les patois peuvent se ressembler (bah après tout le français n'est jamais que le patois de l'île de France...)
En wallon de Liège (chez moi) çà donne ceci:

A L'ANNEYE QUI VIN
Répondre
#3
[Image: Bon-bout-d-an---a-l-an-que-ven.jpg]
Répondre
#4
(12-31-2016, 11:01 AM)danhawaii a écrit :  Merveilleuse année 2017 à tous!

Marrant comme les patois peuvent se ressembler (bah après tout le français n'est jamais que le patois de l'île de France...)
En wallon de Liège (chez moi) çà donne ceci:

A L'ANNEYE QUI VIN

Dji vos l' sohête longue et roede ! Blush
Répondre
#5
Bon capu d'annu ! [Image: langfr-225px-Flag_of_Corsica.svg.png]



[Image: Cape_of_Good_Hope_South_Africa_HDR.jpg]
Répondre
#6
Tiens t'es Corse maintenant ? Moi qui croyais que t'étais Viennois !
Répondre
#7
(12-31-2016, 05:40 PM)jplonk a écrit :  Tiens t'es Corse maintenant ? Moi qui croyais que t'étais Viennois !
Chez moi, c'est un peu compliqué.
Papa dauphinois et maman corse. Mon père était postier (comme Jean-Pierre). Après avoir eu une première affectation dans les Ardennes (ce fut son Saint Pierre et Miquelon), dès qu'il put partir il demanda la Corse et se retrouva à Ajaccio (ce fut sa Polynésie). C'est là qu'il fit connaissance de ma Maman, de Tino Rossi et des guitares corses ...Il termina sa carrière à Paris. Mes vacances enfantines se partagèrent entre la région viennoise et le petit village de Piedicorte di Gaggio près de Corte.
Du coté des anecdotes, mon oncle maternel, instituteur, près de Bastia eut comme élèves entre autres Pascal Olmetta et ... Jean Guy Talamoni. Ca ne s'invente pas. Mon père lui était cousin de Marcel Achard (le copain lyonnais de Pagnol). Il en reste quelques lettres, quelques livres dédicacés et un petit bouquin de souvenir qui ne trouve pas d'éditeur.
Je suis donc partagé entre la quenelle lyonnaise et la farine de châtaigne.
Répondre
#8
(12-31-2016, 06:06 PM)Banana-split a écrit :  
(12-31-2016, 05:40 PM)jplonk a écrit :  Tiens t'es Corse maintenant ? Moi qui croyais que t'étais Viennois !
Chez moi, c'est un peu compliqué.
Papa dauphinois et maman corse. Mon père était postier (comme Jean-Pierre). Après avoir eu une première affectation dans les Ardennes (ce fut son Saint Pierre et Miquelon), dès qu'il put partir il demanda la Corse et se retrouva à Ajaccio (ce fut sa Polynésie). C'est là qu'il fit connaissance de ma Maman, de Tino Rossi et des guitares corses ...Il termina sa carrière à Paris. Mes vacances enfantines se partagèrent entre la région viennoise et le petit village de Piedicorte di Gaggio près de Corte.
Du coté des anecdotes, mon oncle maternel, instituteur, près de Bastia eut comme élèves entre autres Pascal Olmetta et ... Jean Guy Talamoni. Ca ne s'invente pas. Mon père lui était cousin de Marcel Achard (le copain lyonnais de Pagnol). Il en reste quelques lettres, quelques livres dédicacés et un petit bouquin de souvenir qui ne trouve pas d'éditeur.
Je suis donc partagé entre la quenelle lyonnaise et la farine de châtaigne.

Bonsoir . Donc presque comme Antoine ; Son père , corse .Sa grand mère d'origine allemande qui vivait a Lyon . Que de point commun !!!!
Répondre
#9
Je comprends mieux maintenant tes vœux en langue corse,

et avec ton père cousin de Marcel Achard on peut dire qu'il faisait parti du gratin... et même du gratin dauphinois ! Smile
Répondre
#10
(12-31-2016, 07:22 PM)jplonk a écrit :  Je comprends mieux maintenant tes vœux en langue corse,

et avec ton père cousin de Marcel Achard on peut dire qu'il faisait parti du gratin... et même du gratin dauphinois ! Smile

Personnellement je n'ai jamais vu Marcel Achard, mais une fois j'ai rendu visite à sa veuve, Juliette.
Sinon, moi qui suis parisien, j'ai eu la chance d'assister à des fêtes de village là-bas en Corse et aux processions de Saint Roch. Les gens allumaient des cierges a leurs fenêtres, ça m' a marqué.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)